Plusieurs élus basques disent héberger la militante indépendantiste Aurore Martin

Publié le par Euroaginduari EZ

20 Minutes  2011-01-13

 

Plus de 40 élus basques ont annoncé mercredi héberger la militante indépendantiste Aurore Martin. Parmi eux, le conseiller général des Pyrénées-Atlantiques et maire de Saint-Pierre d'Irube ainsi que la conseillère régionale d'Aquitaine (Les Verts Europe Ecologie). Cette dernière est recherchée en vue d'être remise aux autorités espagnoles après la validation d'un mandat d'arrêt européen la concernant.

«Aurore Martin, depuis le vendredi 17 décembre 2010, est hébergée dans nos maisons et appartements, nous continuerons à le faire le temps nécessaire», écrivent les signataires. «Ouvrir sa porte et héberger Aurore est un acte légitime et cohérent. Nous demandons à tous les citoyens d'être prêts à faire de même», ont-ils ajouté, précisant toutefois qu"ils étaient «pleinement conscients que ll'hébergement d'Auore Martin est un délit».

Poursuivie pour «participation à une organisation terroriste»

Dans un entretien accordé à une équipe de France 3 Aquitaine, Aurore Martin a indiqué lundi ne pas être entrée en clandestinité mais se cacher «pas pour fuir mais pour continuer (son) activité politique». «Je ressortirai publiquement un jour mais ce ne sera pas pour me rendre dans un commissariat», a-t-elle dit.

Aurore Martin, 31 ans, militante de Batasuna, organisation interdite en Espagne pour ses liens présumés avec ETA mais légale en France, est poursuivie pour «participation à une organisation terroriste» en mettant en avant ses activités politiques au sein de la direction de Batasuna en 2008. La décision de la justice française de valider le mandat d'arrêt européen émis par l'Espagne à l'encontre de cette militante de nationalité française pour des activités certes interdites en Espagne mais légales en France, a soulevé un tollé dans les milieux politiques de tous bords.

Publié dans Prentsa

Commenter cet article